Les coups de pieds des grands pollueurs sur la COP 21

Étiquettes
28 novembre 2015

Les coups de pieds des grands pollueurs sur la COP 21

La conférence de Paris sur le climat est un grand rendez-vous pour  les Etats afin de mener des discussions sur le climat.
Ils ont pour mission, chacun en ce qui le concerne de discuter en vue d’adopter des résolutions qui pourront conduire à réduire d’ici 2030 l’émission de gaz à effet de serre de 2 à 3 %.
Cette conférence sur le climat concerne tous les Etats du monde ; qu’ils soient pollueurs ou non.
Nous savons tous que parmi les Etats il existe des grands pollueurs, des faibles pollueurs et des non pollueurs.
Les pays les plus industrialisés ont un avantage : celui de développer les grands échanges économiques.
Pendant que les pays industrialisés facilitent ces échanges, les pays non industrialisés subissent toutes les lois économiques et ne peuvent rien.
Tout ceci est bon mais il faudrait savoir à côté de ces avantages le danger qui guette l’univers.
Les grandes industries ont intérêt à faciliter la réalisation de cette conférence et à faire le suivi strict des résolutions.
En vertu du principe du pollueur-payeur, il est vraiment important qu’à l’issue de cette conférence sur le climat, les négociateurs parviennent à réduire effectivement les émissions de gaz à effet de serre. La conférence pourra être plus intéressante si les grands pollueurs parviennent à réparer un pourcentage des dégâts qui ont été commis sur la planète en rapport avec le changement climatique.
Pour la plupart, les pays africains et latino-américains, ont encore la plus grande réserve en forêt et en eau ; il s’agit donc des bassins du Congo en Afrique centrale et de l’Amazone au Brésil.
Les grands pollueurs ont donc l’obligation de financer les réparations et préventions pour que le réchauffement climatique ne puisse plus s’accentuer. Les grands pollueurs devront donc être les grands payeurs et ne pas piétiner toutes les démarches de la COP 21
La grande question consiste à savoir ce qui sera exactement fait pour parvenir à réduire ces émissions comme la COP21 le veut. Les mesures prises, seront-elles exactement mises en pratique ?
Que faudra-t-il faire pour faire connaître aux non participants les mesures de la COP21 ?
Quelle est la place accordée aux pays non pollueurs après la COP21 ?

Partagez

Commentaires