voici l'exemple d'un dépot des déchets à madagascar

4 juin 2015 - Alain BASHIZI

Alerte au changement climatique à Madagascar

Le changement climatique est aujourd’hui au cœur des débats politiques et sociaux. Les pays de la planète négocient un accord mondial, les grandes organisations comme les Nations unies y dressent une convention. Les pays industrialisés sont alertés et Madagascar ne fait pas exception même si c’est un pays sous-développé. Conformément à la tendance mondiale, le changement climatique est une réalité ici. D’après le ministère des Travaux publics et de la météorologie, la température moyenne de l’air de la région dus ud de Madagascar a régulièrement augmenté depuis les années 50 et celle de la partie nord s’élève vers les années 70.

L’évolution du climat à Madagascar débute dès les années1950, mais c’est à partir de 1994 qu’elle devient significative. Depuis 1994 la Grande Île court un risque extrême : l’augmentation de la température est estimée entre 1.1°C et 2.6°C par rapport à la moyenne de la période de 1961-1990 en 2055. La montée du niveau de la mer et l’augmentation du nombre des cyclones s’intensifient ; 34 % au total entre 1990 à 2004 contre 18 % seulement durant les quinze années précédentes. Le changement climatique a aussi un impact sur la santé,  l’infrastructure, la biodiversité qui est un héritage naturel et aussi la base de l’économie du pays. Il touche également l’agriculture alors que 78% des habitants sont agriculteurs. Il est nécessaire de se rendre compte que le changement climatique va de pair avec la pauvreté. Un mot qui ne cesse d’être répété sans arrêt par les Malagasy.

Le changement climatique est un problème dont chacun de nous doit se préoccuper. Nos activités quotidiennes nécessitant l’utilisation de combustibles fossiles qui entraînent le dioxyde de carbone, l’un des principaux gaz à effet de serre causant le dérèglement climatique. En outre, les indispensables facteurs reconnus de changement climatique à Madagascar sont le feu de brousse, la déforestation et le plus important, c’est la pollution. Six districts d’Antananarivo capitale de Madagascar produisent 600 à 700 tonnes de déchets par jour. Madagascar se heurte à un problème de gestion de déchets actuellement. Je me permets même de dire qu’elle devient une île d’ordures. Chaque coin de la maison, chaque coin de la rue est plein d’ordures. La plupart des gens jettent leurs ordures partout sans crainte. Mais il faut que nous sachions que les déchets, le changement climatique et le gaz à effet de serre ont un rapport.

Et oui, Madagascar est un pays sous-développé et les problèmes économiques passent avant tout. Il n’y a pas assez de fonds pour acheter des poubelles pour chaque rue ni assez d’énergie à dépenser pour le traitement des déchets. La priorité est donc le civisme, c’est-à-dire apprendre aux ignorants à respecter l’écosystème. En second et dernier lieu, c’est la réduction considérable de la production de déchets. Comment s’en sortir ? D’abord choisir le bon conditionnement exemple : vrac, peu emballé… et surtout éviter l’utilisation des produits non biodégradables comme les paniers, sachets… Puis réutiliser ce qui peut l’être, et enfin, éviter l’utilisation des machines qui dégagent des fumées noires. Normalement Madagascar ne devrait pas faire face à ce problème de déchets si tout le monde se mettait en action car il n’existe pas de la surconsommation ici et les industries sont peu nombreuses.

Avez-vous peur de l’impact du changement climatique ? Voulez-vous protéger votre pays des catastrophes naturelles et de la pauvreté ? C’est simple vous n’avez pas besoin d’être diplômé ou riche, soyez propre seulement, ne laissez personne salir votre maison ni votre rue. Il en est de même pour votre ville, car si toutes les villes de Madagascar devenaient propres, Madagascar serait un paradis et le problème de déchets serait résolu sans avoir à affecter un fonds spécial. Et si notre climat s’améliorait, on pourrait même contribuer à sauver d’autres pays. Et ce sera alors une fierté nationale.

voici l'exemple d'un dépot des déchets à madagascar

Ecrit par : RATIARISOA Daniela Loberline

Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *